Un Think tank, pour quoi faire?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Ces dernières années, les relations internationales connaissent une modification profonde de la distribution de la puissance avec le Bassin pacifique comme centre du nouvel ordre mondial Cette mutation marque la fin du monde unipolaire caractérisé par l’émergence de nouvelles puissances à vocation mondiale (Chine, Inde,Brésil) ou à dimension régionale élargie (Afrique du Sud, Indonésie,Turquie…).

Les matières premières de l’Afrique sont d’un intérêt croissant pour l’ensemble de ces pays. Toutefois, en l’absence d’une politique de diversification de l’économie africaine trop dépendante des richesses naturelles, les prévisions demeureront fragiles tant elles sont liées aux fluctuations des cours des matières premières (Nigeria, Angola, Gabon,Côte d’Ivoire, Niger…) Autre préoccupation majeure du Continent:résorber les points chauds sécuritaires avec les attaques les unes aussi meurtrières que les autres des mouvements terroristes sans oublier le piratage en mer. Face à la fragilisation prévisible du modèle économique africain et aux risques multisectoriels, le Continent devra faire face à de nombreux défis pour améliorer les conditions de vie et de travail, la stabilité et la paix à l’intérieur des Etats, ainsi que sa capacité à penser sa propre stratégie.

Cela nécessite la mise en œuvre d’un ensemble de réformes institutionnelles, socio-économiques et politiques ainsi que l’adaptation du système éducatif aux enjeux géostratégiques du monde contemporain en pleine mutation. Les relations économiques internationales sont en pleine oscillation stratégique, à la recherche de nouveaux repères et paradigmes.Dans cet univers en transition et suivant de nouvelles orientations stratégiques dont nul ne perçoit l’issue avec lisibilité, l’Afrique ne peut plus raisonner comme par le passé. Dans ce contexte, un intérêt pour des études stratégiques s’avèrera être un atout précieux, notamment pour les Décideurs africains en général et ivoiriens en particulier. Ce contexte motive la création du Cercle de Réflexion Stratégique d’Abidjan, Think tank ivoirien consacré aux enjeux géopolitiques d’ici et d’ailleurs. Plus précisément, le Cercle de Réflexion Stratégique d’Abidjan,compte apporter sa modeste contribution à l’éveil des consciences sur les questions stratégiques, les enjeux géopolitiques à travers des études, du conseil et des actions de renforcement de capacités. Ces centres d’intérêts portent sur diverses thématiques dont la sécurité, la géopolitique,l’Intelligence économique, la veille stratégique, les politiques publiques,les relations économiques internationales…

A ce titre, le Cercle de Réflexion Stratégique d’Abidjan s’intéresse aux modifications des relations internationales et leurs incidences sur l’Afrique, à la place de l’Afrique dans les relations économiques internationales. Centre de renforcement de capacités et de recherche, le CRSA se veut un laboratoire d’aide à la décision des principaux décideurs politiques,économiques dans un contexte de prise de décision stratégique. Centre indépendant qui refuse d’être le relais d’un quelconque parti politique, ildétermine lui-même son orientation stratégique. Il décide librement sonagenda. Toutefois, se voulant au service des Décideurs, il peut accepter deconduire une étude dont les résultats pourraient impacter positivementl’espace public. Nous avons ouvert une dizaine de recherche; de manièreautonome (grâce à nos 40 chercheurs dont 7 permanents) ou encollaboration avec d’autres centres de recherche. Nos recherches portent,entre autres, sur la gouvernance de la Côte d’Ivoire de 2020 à 2025, latransition économique en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, laquestion du foncier face à la déforestation massive, la circulation desbiens et des personnes entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale encontexte de menaces terroristes…

Nos centres d’intérêts portent sur diverses thématiques dont: La défenseet la sécurité, la géopolitique, l’Intelligence économique, la veillestratégique, les politiques publiques, les relations économiquesinternationales, le foncier et le changement climatique, genre et droitshumains… Le Cercle de Réflexion Stratégique d’Abidjan s’intéresse auxmodifications dans les relations économiques internationales dans unmonde en pleine transition du stade unipolaire à un monde multipolaire.Pour ce, nos recherches portent sur l’Afrique notamment la bandesahélienne, l’Afrique occidentale, l’Afrique centrale. Nous observonségalement les relations de l’Afrique avec les USA, l’UE, le Canada, laRussie, la Chine, le Moyen orient…Notre souhait est de contribuer à susciter une plus grande capacité del’Afrique à maitriser la réflexion à la fois sur elle-même et sur son destinloin du prêt-à-penser quotidien. Et ce, en forgeant une grille de lecturenouvelle, critique, capable de nous amener à comprendre notre monde telqu’il fonctionne réellement!Dr Sylvain N’GUESSAN,Président du Cercle de Réflexion Stratégique d’Abidjan