THEME : LEADERSHIP FEMININ ET INSTANCES DECISIONNELLES EN AFRIQUE

2040 devrait marquer la Fin du monde unipolaire marquée par un monde multipolaire. La lutte d’influence entre les USA, la Chine, l’Inde, la Russie, le Brésil, l’UE … devrait prendre une autre tournure. Quelle place pour l’Afrique dans ce nouveau monde ? Quelle place pour la femme africaine dans les instances décisionnelles en Afrique ?

22,3% de parlementaires africains sont des femmes contre 8% en 1995. Occupant 40% de l’agriculture, elles produisent 80% des denrées alimentaires dans les ménages. Malheureusement, 28 millions de filles en âge d’être scolarisées n’iront probablement jamais à l’école. Selon le rapport ‘’Laissées pour compte’’ de l’UNESCO, 10% n’iront jamais à l’école en RDC contre 92% au Mali, 91% au Niger. Dans un tel contexte, quels peuvent être les enjeux du leadership féminin à l’horizon 2040 en Afrique ?

Autrefois confinées dans la cuisine, les plantations, à faire des enfants, elles ont su et pu s’émanciper de certaines pesanteurs pour se retrouver dans les sphères stratégiques. Et ce, dans la politique, l’économie, le social, la technologie, la défense et sécurité…. Des efforts ont été faits. Le bilan pourrait s’améliorer. A partir de quels leviers contenir, améliorer les conditions de vie et de travail des femmes en Afrique ? Comment encourager, susciter le leadership féminin malgré les préjugés persistant ? 

Fort heureusement, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, la Guinée… organisent des élections présidentielles en 2020. Est-il possible d’avoir des femmes dirigeantes dans ces pays ? A défaut, le ratio de femmes aux postes de responsabilité dans les Etats africains peut-il être en hausse ? Au regard de ces faits, ce séminaire sur ‘‘LEADERSHIP FEMININ ET INSTANCES DECISIONNELES AFRIQUE’’ est organisé pour réunir des responsables politiques, de la société civile, entrepreneures, des enseignantes, la santé, le social ; des passionnés des enjeux liés au leadership féminin en vue d’un plaidoyer.

OBJECTIF GLOBAL

Susciter un débat regroupant 70 leaders sur la contribution du Leadership Féminin à susciter une Afrique en 2040 qui verra l’amélioration des conditions de vie et de travail. 

OBJECTIF SPECIFIQUE

 A la fin de la session, le participant sera capable de : 

-Maitriser les stratégies en vue de susciter un leadership féminin dans les instances décisionnelles et stratégiques, 

-Élaborer les méthodes/outils spécifiques en vue de l’autonomisation des femmes sur le plan économique, 

-Amener les femmes à mieux s’engager sur le terrain des Recherches et Développement (R&D),

-Susciter des leaders féminins dans divers secteurs d’activité en vue d’une Afrique où il fera bon vivre…